Agathon Rwasa

Ce site web publie les atrocités des rebelles FNL du Burundi et mène une campagne pour traduire en justice le dirigeant des FNL, Agathon Rwasa. Nous essayons aussi de mettre à nue la question d'impunité en génerale. This website aims to highlight atrocities by the Burundian FNL rebels, and campaigns to see FNL leader Agathon Rwasa brought to justice. We also aim to highlight the issue of impunity worldwide.

Friday, June 24, 2005

Discussion: Que pensez-vous de la commision Vérité?

Selon Venant Bamoneyeho, président d’Action contre le génocide, le Burundi ne saurait tirer profit ni de la commission mixte ni du tribunal spécial.

« Ce tribunal spécial n’a été institué dans aucun autre pays. Pourquoi fonctionnerait-il au Burundi? », a-t-il déclaré.

La commission Vérité aurait été appropriée au Burundi si des actes de génocides n’avaient pas été commis, a-t-il ajouté.

Action contre le génocide a lancé plusieurs appels auprès de l’ONU pour qu’une commission d’enquête judiciaire internationale soit créée avant les élections générales au Burundi, afin d’empêcher toute personne ayant pris part aux génocides de s’y présenter.

Bamboneyeho a affirmé qu’il était dangeureux de mettre sur pied une chambre spéciale alors que des élections sont déjà en cours.

Que pensez-vous de la commission Vérité? Dites-nous vos avis!

Technorati tags: ,

1 Comments:

Anonymous RON said...

Aux mêmes maux, les mêmes remèdes.

La Commission Vérité et Réconciliation pour le Burundi (TRC en anglais) est une fausse solution à un problème mal posé. Comme tout le monde le sait, c’est un plagiat du modèle sud-africain. Mais tout le monde sait également que dans la même RSA, il y a eu des préalables à la TRC : il a fallu que l’ANC renonce officiellement à la violence, ditto pour son allié, le Pan African Congres (PAC) dont le slogan était « One white, One bullet.» Au Burundi par contre, on a jamais eu la moindre repentance du CNDD-FDD. Portant, ce groupe a un jour appelé tout combattant Hutu à éliminer physiquement au moins 5 Tutsi. Rien non plus ne fut (et ne sera probablement jamais) entendu du FNL qui a, entre autres crimes à son actif le massacre de paisibles voyageurs, dont des étrangers, des femmes et des enfants qui n’étaient coupables de rien.

La Commission Vérité et Réconciliation pour le Burundi n'est qu'un trompe-l'œil. D’une part, c’est seulement pour faire semblant d'aider à l’établissement d'une justice fiable au Burundi que les Nations Unies ont échafaudé un plan à nul pareil, une commission où les criminels sont autorisés à enquêter sur leurs crimes. En effet, il n’est un secret pour personne que le Burundi est dirigé en majorité par des criminels contre l'humanité dont des génocidaires. Le gouvernement burundais ne pouvait donc que se réjouir d'une commission dont il désignera près de la moitié des membres, un nombre suffisant pour assurer que les criminels qui dirigent ne seront jamais inquiétés.

D’autre part, c’est injuste que pour le Rwanda, un tribunal pénal international soit constitué sous les auspices des Nations Unies pour juguler les mêmes maux que ceux dont souffre le Burundi voisin, tandis que dans ce dernier pays, les mêmes Nations Unies proposent une commission tronquée et avilie d’avance. Si elles étaient équitables, les Nations Unies tiendraient au moins compte de ce que certains dirigeants actuels du Burundi, le Président Ndayizeye en tête, ont joué un grand rôle dans la dissémination des armes du génocide au Rwanda et au Burundi (chose normale par ailleurs puisque la majorité d’entre eux ont été à l'école des tueurs du dictateur génocidaire Habyalimana).

Dans de telles conditions, les victimes des atrocités des « enquêteurs » peuvent-elles espérer d’obtenir justice? Tout semble garantir que les forfaits du FNL et de ses semblables du CNDD-FDD et du FRODEBU ne pourront que continuer en toute impunité. Il aurait fallu un tribunal international siégeant sans les burundais qui serait doté des pouvoirs de punir les coupables.

En attendant, c’est aux victimes et autres gens raisonnables de continuer à tout faire pour que justice soit faite.

RON

3:47 PM  

Post a Comment

<< Home